Liste des coupes qui touchent les femmes

Pertes d’emplois dans les secteurs à prédominance féminine (santé, éducation, communautaire)

Incertitude quant au renouvellement du fonds en égalité dans les régions

Coupe de 50% du programme « À égalité pour décider » du SCF

Fermeture des bureaux régionaux du CSF

Coupe du programme d’aide financière Femmes et politique municipale du MAMOT

Diminution des services en analyse différenciée selon les sexes ADS (une seule agente au Secrétariat à la condition féminine)

Fusion des commissions scolaires

Coupes dans les services aux élèves en difficulté

Coupes dans les cégeps et universités

Coupes à l’aide sociale, dans les programmes d’infrastructures en entrepreneuriat collectif, accès logis, dans les services de fertilité

Augmentation des tarifs (Hydro-CPE-Santé)

Coupes dans les transferts aux municipalités

Coupes dans le Programme d’aide aux municipalités dévitalisées qui donnait un peu d’air aux citoyens et citoyennes parmi les plus pauvres du Québec dont plusieurs femmes et leurs enfants

Dissolution des agences de santé et services sociaux et création des CISSS

Abolition des CRÉ et des CLD

Fermeture du bureau régional du ministère de l’éducation, disparition du concours Chapeau les filles! et des programmes en parcours innovateurs

Fusion annoncée des Commissions scolaires seule instance élective où les femmes ont atteint la parité de représentation

Coupe de 33% (72 millions) des budgets des directions régionales de santé publique qui se préoccupent de protection, prévention, surveillance et promotion de la santé

Fermeture des bureaux régionaux du Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion

Refus de tenir compte de l’analyse différenciée selon les sexes. Le 9 octobre 2014, les député.e.s du PLQ ont voté contre le dépôt, à l’Assemblée nationale, d’une motion enjoignant le gouvernement de « soumettre la révision des programmes à l’analyse différenciée selon les sexes… ».

Les services publics se déchargent vers le communautaire

Tous droits réservés © Table de concertation des groupes de femmes du Bas St-Laurent 2007